"Dis-moi qui tu es, tu sauras où regarder",
2021
Installation, matériaux mixtes, Paris, France

Deborah Fischer est une artiste qui fait se rencontrer deux disciplines que tout semble séparer : l’art contemporain et l’archéologie. L’une issue de la subjectivité de l’artiste, bien souvent transgressive, l’autre reposant sur des faits et principes scientifiques qui dévoilent nos connaissances de l’histoire de l’humanité.

Ce travail est ce qu’elle nomme elle-même une « archéologie du présent », celui de la récupération, de la collection, puis de la transformation et de la création. Elle collecte des « morceaux de choix », des objets du quotidien abandonnés, des résidus du réel qu’elle syncrétise. Le face à face entrepris dans cette exposition fait écho à nos mondes intérieurs et questionne la relation entre l’Homme et les choses, le regardeur et l’objet. 

 

L’exposition se déroule ainsi en trois temps : le choix d’implication, la déambulation et la retranscription du visiteur. Tout commence en invitant le spectateur à définir son statut de regardeur, s’il veut être un « Tourist », celui qui est à la recherche de sensations sans but nommé ; un « Wanderer », un connaisseur dans l’attente d’un phénomène artistique ; ou un « Outsider », celui qui n’attend rien sinon d’être étonné par sa propre curiosité.

 

Avant d’entrer dans l’espace, Deborah vous a adressé une lettre. Ses mots seront la clé de compréhension de l’installation et du rôle que vous avez à y jouer.

 

Barbara Lagié, curatrice de l'exposition